NOTRE GENÈSE

Le secteur du bâtiment est générateur de grandes quantités de déchets :

En France, il a produit en 2014 42 millions de tonnes de déchets (statistiques du Ministère de l’Environnement, de l’Énergie et de la Mer de mars 2017) dont 75% d’inertes et 98% de déchets non dangereux.
Ce secteur génère 13% de l’ensemble des déchets produits en France (324 millions de tonnes en 2014 / statistiques du Ministère de l’Environnement, de l’Énergie et de la Mer de mars 2017).

La majorité de ces déchets part soit à l’incinération soit à l’enfouissement, ce qui constitue un grand gaspillage de matières premières et d’énergie (énergie d’extraction, de transformation, de transport des matériaux).

La directive cadre européenne 2008/98/CE du 19 novembre 2008 hiérarchise les modes de gestion des déchets à privilégier avec la priorité donnée à la prévention des déchets : le réemploi doit être privilégié, devant le recyclage et devant la valorisation énergétique. Dans les faits malheureusement ce sont les techniques industrielles de recyclage qui sont privilégiées, le réemploi restant très marginal à ce jour.

La généralisation du réemploi dans le bâtiment pose les problématiques suivantes (voir « Identification des freins et leviers au réemploi de produits et de matériaux de construction », ADEME, 2016) :

  • l’évolution du cadre juridique et assurantiel afin de permettre l’utilisation des matériaux réemployés

  • la formation des professionnels du bâtiment

  • la conception des matériaux et des bâtiments pour permettre la dépose sélective et le réemploi en fin de vie

  • l’intégration du réemploi dans la commande publique et privée

Devant ce gaspillage et le manque de solutions concrètes en France, un collectif de bénévoles crée l’association Matière Grise en 2014.